Nos Publications

Restez connecté pour savoir ce que nous entreprenons au sein du ministère
img
img
MDE 8 août 2018

Exploitation anarchique de granulats sur le littoral de Marigot, le MDE fait le point.

Port-au-Prince, le 16 mars 2018.- Le Ministère de l’Environnement informe le public en général  et la Presse en particulier que suite à la publication récente sur les médias sociaux d’un article relatant des cas d’exploitation anarchique de cailloux au niveau du littoral de  Marigot, qu’une Délégation du Ministère s’est rendue dans  ladite Commune, le jeudi 1er mars écoulé.

 

Conduite par la Directrice Générale du Ministère, cette mission technique, composée des Cadres du Bureau central a diligenté une enquête sur ladite commune, en vue de vérifier l’information diffusée. Dans ce cadre, plusieurs entretiens ont été réalisés notamment avec les cadres de la Direction Départementale de l’Environnement du Sud’Est, le Délégué Départemental du Sud’Est assisté de son Secrétaire Général, le Maire de la Commune de Marigot et de deux autres cadres du Bureau des Mines et de l’Energie dépêchés sur place pour les mêmes raisons. Compte tenu des données recueillies sur le terrain et dans le souci de clarification de la situation, le Ministère de l’Environnement juge opportun de faire le point sur ce dossier, en vue de rééquilibrer l’information concernant ce sujet et retient ce qui suit:

 

En effet, au cours du mois de juillet 2017, une firme haïtienne de Cayes-Jacmel dénommée AQUIMEL a demandé et obtenu dans un premier temps à la Mairie de Marigot une autorisation d’exploitation des cailloux du littoral de cette commune. Elle sollicite et obtenu également auprès du Bureau des Mines et de l’Energie (BME) une autorisation d’exportation d’une cargaison de cailloux vers la République Dominicaine et Porto Rico, en vue de tester le marché.

 

Alertée par cette situation, la Direction Départementale de l’Environnement du Sud-Est a écrit, en date du 19 aout 2017, à la Mairie de Marigot à travers la Délégation Départementale, pour exiger l’arrêt immédiat des opérations d’exploitation. Pour renforcer la décision de son organe déconcentré dans le Sud’Est, Monsieur Pierre Simon Georges, Ministre de l’Environnement,  en date du 26 septembre 2017, a écrit à son homologue du Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales, en vue de solliciter son appui pour demander au Maire en question d’obtempérer. Une intervention qui s’est révélée fructueuse, puisque depuis cette date, par Arrêté municipal, la Mairie de Marigot a interdit toutes opérations d’exploitation desdits cailloux.

 

Toutefois, le Ministère de l’Environnement déplore que la firme AQUIMEL ait pu trouver  l’autorisation d’agir, sans l’avoir consulté au préalable pour l’obtention d’une non-objection environnementale.

 

Tout en réitérant sa ferme volonté à conserver et à protéger les écosystèmes marins  d’Haïti au profit du bien-être des communautés côtières, le MDE invite les citoyens et les autorités concernés, notamment ceux du Sud’Est à être vigilants et solidaires en vue de contrer toute tentative de nouvelles infractions.

-FIN-

S'abonner à nos Bulletins d'informations